Le Projet Artistique

Sur ce thème universel, Nicolas Roux Dit Buisson propose une vision du végétal délibérément esthétique. Il en résulte des images puissantes captant l’attention, partant d’une réalité pour vous amener aux rives de l’abstraction.
Des points de netteté improbables, des zones de flou étudiées capturent le regard qui, passant de l’un à l’autre, va découvrir la douceur et la fragilité du végétal dans ce moment critique de la floraison.
Ton sur ton délicat révèle les structures architecturales complexes de ces êtres éphémères pourtant extrêmement résistants, tenus par cette volonté forcenée de perpétuer la vie. Netteté plaquée, profondeur limitée et pourtant, relief persistant.
L’eau, l’effervescence, la force de l’inertie, la vie… on sent vibrer encore… on voit bouger… comme si la capture se fait devant vous, l’instant devient éternité.
Combinaisons des nuances, jeux de lumières et compositions renforcent la polysémie des images et en appuient l’esthétique, accédant ainsi à l’Art Graphique.
Peinture, Dessin ou Photo ? Graphisme et Images assurément. Elles attrapent l’oeil, questionnent, vous renvoient à vous-même et s’impriment dans votre esprit.

 

Pour l’artiste ; peu importe le média, seule l’image compte. Elle est vecteur de l’émotion dans son acception la plus large, au service du sens. L’image est au-dessus de toutes les autres disciplines artistiques dont chacune constitue une porte d’entrée.
Le Grand Format fait partie du concept, il permet de révéler l’insoupçonnable qui devient élément de sens et de partager l’émotion de la création.
Nicolas Roux Dit Buisson a choisi l’écriture avec la lumière, Photo-Graphie, dont il affine sa vision depuis plus d’une trentaine d’années.
Comme la couleur et la pierre sont les matières premières de la peinture ou de la sculpture, la réalité est celle de la photographie. Toutes les images présentées sont de “vraies” photographies, élaborées selon les principes bicentenaires de cet art, dont les plus récentes technologies garantissent l’émotion picturale pour un siècle.
Rien n’est “truqué” ; mise en scène mûrement pensée, mise en lumière étudiée, pour des images attendues ou espérées dans un champ de hasards contrôlés ouvrant celui des possibles.